Vulgarisation du gaz butane dans l’espace CEDEAO

mardi 28 avril 2015
par  Jean Kafando, Rosine

Vulgarisation du gaz butane dans l’espace CEDEAO

Des experts de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en conclave à Ouagadougou du 21 au 23 avril 2015, recherchent des stratégies susceptibles d’améliorer l’accessibilité au gaz des populations dans la sous-région.

Malgré les efforts développés au plan national, régional et par les partenaires techniques et financiers, la situation énergétique dans les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) demeure préoccupante. Le bilan global reste prédominé par l’utilisation de la biomasse, qui représente 80% de la consommation énergétique. Pour mettre fin à cette pratique qui a des conséquences négatives sur l’environnement et amener les populations à utiliser le gaz de pétrole liquéfié (GPL) communément appelé gaz butane, des experts des Etats membres de la CEDEAO en charge de l’énergie se penchent sur la question à Ouagadougou. Durant trois jours, du 21 au 23 avril 2015, ils vont élaborer une feuille de route pour la vulgarisation du GPL. Concrètement il s’agira, pour eux, de faire l’Etat des lieux de la « butanisation » dans l’espace sous régional et sur cette base, ils vont élaborer un plan d’actions et définir une stratégie communautaire visant à améliorer l’accessibilité au GPL dans la zone. Selon le directeur général de l’Energie du Burkina Faso Jean Paul Yanogo, il appartient aux acteurs, durant ces trois jours, de réfléchir aux mécanismes adéquats susceptibles de contribuer à la promotion et à la vulgarisation véritable du gaz comme combustible de cuisson domestique dans la région et garantir l’accès des populations à cette source d’énergie. « Pour ce qui concerne les pénuries de gaz butane constatées dans certaines villes de l’espace, il convient de réfléchir aux voies et moyens pour combler le déficit », a indiqué le commissaire, énergie et mines de la CEDEAO Morlaye Bangoura. Et le DG de l’énergie, M. Yanogo, de préciser que l’objectif est de permettre à 100% des ménages d’avoir un accès à un service de cuisson moderne. Car, a-t-il souligné, le taux d’accès reste limité et est inférieur à 5% dans l’ensemble de la CEDEAO avec une offre concentrée à plus de 90% dans les grandes villes. Pour le représentant du ministre de l’Energie et des Mines, Emmanuel Nonyarma, cette réunion vient à point nommé pour le Burkina Faso où les populations rencontrent d’énormes difficultés d’approvisionnement en gaz butane. Il a cité, entre autres, difficultés, la faiblesse des infrastructures de stockage et des revenus des ménages, l’éloignement des circuits d’approvisionnement. De ce fait, il a souhaité que la feuille de route, qui sortira de cette réunion, permette donc de mener des actions concrètes à même de résorber les problèmes liés à l’utilisation de cette denrée.

www.sidwaya.bf Fleur BIRBA lafleuribiscuis@yahoo.fr



Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.