Valorisation des produits forestiers au Nord : Les populations s’investissent de plus en plus

mercredi 15 avril 2015
par  Rosine, Sémablegné

Valorisation des produits forestiers au Nord : Les populations s’investissent de plus en plus

La Direction Régionale de l’Environnement et des Ressources Halieutiques du Nord a organisé une visite de terrain en fin de semaine dernière pour s’imprégner de la mise en œuvre de certains projets financés par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) au profit des populations rurales.

Valorisation des produits forestiers au Nord : Les populations s’investissent de plus en plus

Pour cette visite de terrain initiée par Mariam Douamba, directrice régionale du Nord en charge de l’Environnement et des Ressources Halieutiques, il s’est agi d’aller à la rencontre des populations rurales bénéficiaires de certaines actions de développement et qui concernent le volet environnement, de les encourager et profiter donner des conseils pour une meilleure exécution des projets. Dans les provinces du Loroum et du Yatenga, plusieurs actions sont mises en œuvre afin de favoriser les conditions d’accès au processus de développement du monde rural. A la maison d’arrêt et de correction de Ouahigouya (MACO) c’est un jardin nutritif qui a vu le jour il y a de cela quelques années grâce à l’appui de la FAO. Pour Xavier Batiébo, inspecteur de sécurité pénitentiaire et directeur de la MACO, la mise en place du jardin est très bénéfique car contribuant à équilibrer l’alimentation des 230 détenus et donne l’occasion à une douzaine de pensionnaires de s’occuper utilement au cours de leur détention.

Les populations convaincues des multiples vertus du Moringa et du Baobab

JPEG - 63.7 ko

Plante résistante à la sécheresse avec une croissance ultra rapide, le Moringa possède plusieurs vertus. L’arbre dans toute son intégralité est consommable à savoir les feuilles, les gousses, les fleurs et les racines. A la MACO de Ouahigouya et dans la commune rurale de Tangaye, le moringa et le baobab sont des arbres très bien entretenus par les prisonniers et par les membres du groupement Weend-Panga pour ses vertus et pour les avantages économiques que la vente des dérivés de ses arbres procurent aux populations qui se sont engagées pour la plantation et l’entretien. A Yirvouatenga village de la province du Loroum à quelques encablures de Titao, le projet d’assistance aux ménages vulnérables victimes de malnutrition et de chocs climatiques et économiques à travers la valorisation des produits forestiers non ligneux au Burkina Faso fait des heureux. Depuis quatre ans le groupement mixte « Tig-La-Vim » qui compte environ une cinquantaine de membres et dont le travail fait la fierté des habitants de cette bourgade a reçu la visite de la directrice régionale de l’environnement et de la première responsable de la province.

Pascaline Sawadogo, haut-commissaire du Loroum a été émerveillée par le travail du groupement dont plusieurs membres s’activent dans le jardin nutritif financé par plusieurs partenaires. Le groupement qui gère en outre une unité de savonnerie, d’extraction d’huile à base de produits forestiers non ligneux et dirige dans les règles de l’art une plateforme multifonctionnelle a reçu les conseils et encouragement du haut-commissaire. Mariam Douamba n’a pas manqué au cours de la visite de terrain de recenser les doléances des producteurs entrant dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail et de la chaine de commercialisation des produits finis.

Yann NIKIEMA Lefaso.net



Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.