Gestion des ressources naturelles et développement rural

mardi 18 novembre 2014
par  Rosine, Sémablegné

Gestion des ressources naturelles et développement rural

Dans le cadre de la gestion participative des ressources naturelles et de développement rural dans les régions du Centre-Nord, de l’Est et du Nord, un nouveau projet dénommé "Neer-Tamba" ‘’l’espoir qui nous réunit’’, en Gulmacéma) a vu le jour. Les responsables dudit projet l’ont présenté aux acteurs du Nord, le 13 novembre 2014 à Ouahigouya. 

Elaboré par le gouvernement burkinabè avec l’appui du Fonds international de développement agricole (FIDA), le projet « Neer-Tamba » se veut être un instrument d’accompagnement de la mise en œuvre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) et ce, par l’entremise du Programme national du secteur rural (PNSR). Son objectif, à en croire le coordonnateur national du projet, Koudrègma Zongo, est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et des revenus des populations rurales les plus défavorisées. Et cela, à travers l’accroissement de la résilience des ménages, des exploitations et des villages face aux aléas climatiques, l’accession des ménages à une capacité d’autonomie économique et financière suffisante et la construction et le renforcement d’un tissu social et économique favorable et incitatif à cette prise d’autonomie.

JPEG - 61.6 ko

C’est en vue de permettre à l’ensemble des parties prenantes de s’imprégner du contenu du nouveau projet afin de recueillir leurs observations et suggestions pour sa bonne exécution qu’un atelier a été organisé à Ouahigouya. Il s’agit, selon le coordonnateur, de faire une présentation des objectifs et des composantes du projet ainsi que sa démarche et sa stratégie de mise en œuvre, de faire connaître les différents acteurs et leur rôle, de même que les axes d’intervention des partenaires. Des communications, il ressort que le projet couvre trois régions, notamment l’Est, le Centre-Nord et le Nord et sera financé à hauteur de 56,6 milliards de FCFA par le FIDA (73,79%), le gouvernement burkinabè (21,07%) et les bénéficiaires (5,14%). Ainsi, les populations rurales bénéficieront d’appuis divers à travers l’aménagement de bas-fonds et de périmètres maraîchers, la récupération des terres dégradées, la formation aux nouvelles techniques agricoles, l’appui en équipements agricoles, etc. Prévu pour durer huit ans, le projet Neer-Tamba a l’ambition d’insuffler une nouvelle dynamique au développement du secteur rural. Et c’est tout à l’honneur des bénéficiaires qui espèrent renforcer leur capacité de résistance face à l’adversité naturelle. Le représentant du gouverneur du Nord, Justin Somé, s’est réjoui que sa région ait été prise en compte pour l’opérationnalisation du projet. Tout en invitant les parties prenantes à travailler d’arrache-pied pour mériter la confiance des partenaires, il a souhaité que la mise en œuvre du projet puisse être un catalyseur pour améliorer réellement les conditions de vie des populations rurales les plus démunies.

Le coordonnateur Zongo s’est convaincu que l’appui du projet à la mise en œuvre du PNSR contribuera sans doute à la construction du nouveau cadre institutionnel du secteur rural, en renforçant les chambres d’agriculture, les organisations professionnelles et leur structuration par métier ou filière, la modernisation de l’appareil administratif déconcentré et son recentrage sur les fonctions régaliennes de l’Etat. Tout en remerciant l’ensemble des acteurs pour leur engagement, il les a exhortés à soutenir le projet afin qu’il puisse atteindre ses objectifs.

 Source : www.sidwaya.bf

Mady KABRE



Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.