Note d’information sur les objectifs de protection de la biodiversité

vendredi 17 octobre 2014
par  Rosine, Sémablegné

Objectifs de protection de la biodiversité : le monde à la traîne

Le monde est à la traîne en ce qui concerne la réalisation de ses objectifs en matière de protection de la biodiversité, 48 des 53 objectifs étant loin d’être réalisés. Les gouvernements ne respectent pas leurs objectifs en matière de protection des animaux et des plantes fixés dans le cadre d’un plan pour la biodiversité à l’horizon 2020, qui vise aussi à augmenter les approvisionnements en nourriture et à ralentir le changement climatique, d’après ce qu’a montré un rapport de l’ONU. De nombreuses espèces rares sont confrontées à un risque croissant d’extinction, les forêts sont déboisées par les agriculteurs à un rythme alarmant, et la pollution et la pêche excessive continuent, malgré la décision de l’ONU en 2010, d’inverser ces tendances dangereuses pour la nature.

« Il y a eu une augmentation de l’effort fait par les gouvernements… mais cela ne sera pas suffisant pour atteindre les objectifs », a déclaré Braulio de Souza Dias, secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique (CBD), citant un rapport de progrès.

Dans l’ensemble, le « Bilan mondial de la biodiversité » publié lors d’un sommet sur la biodiversité en Corée du Sud lundi 6 octobre 2014, revèle que seulement 5 des 53 objectifs fixés pour préserver la nature sont atteints ou dans les temps. Les 48 autres sont à la traîne.

Les gouvernements sont en bonne voie par exemple, pour un objectif visant à réserver 17% des zones terrestres d’ici à 2020, pour des zones protégées de biodiversité, tels que des parcs ou des réserves naturelles. Mais des objectifs comme la division par deux du taux de perte des habitats naturels ou la prévention des extinctions d’espèces menacées connues sont à la peine.

« Malgré les histoires à succès individuelles, le risque moyen d’extinction des oiseaux, des mammifères et des amphibiens augmente encore », indique le rapport, ajoutant que la biodiversité implique davantage de campagnes de haut niveau pour sauver les orangs-outangs, les ours polaires ou certaines espèces rares de grenouilles.

Demandant aux gouvernements de redoubler d’efforts, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a affirmé que le succès pour préserver la vie sur la planète aiderait les objectifs « d’élimination de la pauvreté, d’amélioration de la santé humaine et de provision d’énergie, de nourriture et d’eau potable pour tous ».

D’autres rapports de l’ONU ont estimé par exemple que la pollinisation des insectes (largement par les abeilles) vaut près de 190 milliards de dollars par an dans le monde pour sécuriser la production alimentaire. Le rapport publié lundi, estime que le monde doit dépenser entre 150 et 440 milliards de dollars par an pour atteindre les objectifs 2020, afin de garantir la biodiversité des espèces animales et végétales.

Braulio de Souza Dias a soutenu que les dépenses actuelles représentaient probablement 50 milliards de dollars par an, dont une grande partie est concentrée sur l’installation de zones protégées pour la faune et la flore sauvages.

Et les entreprises devraient faire plus, selon lui. « De nombreuses grandes compagnies refusent toujours de prendre la responsabilité de l’impact environnemental de leur chaîne de production ».

Le rapport demande bien plus d’efforts dans le domaine de l’agriculture, par exemple, en limitant la sur-utilisation d’engrais qui peuvent polluer les fleuves ou en réduisant les subventions en cas de déforestation. Le rapport recommande aussi aux gouvernements de prendre des actions plus ambitieuses sur le changement climatique, afin de limiter les stress exercés sur la nature tels que les dommages sur les récifs de corail qui sont vulnérables à l’augmentation des températures de l’océan.

Kowoma Marc DOH

Source : www.actualites-news environnement.com


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.