Des jus de fruits "made in SONABEL" d’ici trois ans

lundi 1er septembre 2014
par  Rosine

Des jus de fruits "made in SONABEL" d’ici trois ans

La direction générale de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL) a initié, le samedi 23 août 2014 sur son site de Zagtouli, à Ouagadougou, une séance de plantation d’arbres. Par cet acte, elle entend participer à reverdir le couvert végétal.

Ce mois d’août n’aura pas été de tout repos pour les différentes structures œuvrant dans la lutte contre la désertification au Burkina Faso. Et pour apporter sa contribution à cet élan de reforestation, la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL), à travers la direction générale, a organisé une séance de plantation d’arbres sur le site de ladite société à Zagtouli, le samedi 23 août 2014. En tout, cinq cents (500) plants, composés de 15 manguiers, 70 grenadines, 150 citronniers, 250 goyaviers et 15 baobabs ont été mis en terre. Selon le chef de département norme environnement de la SONABEL, Sibiri Compaoré, la société fait beaucoup de travaux qui consistent à couper des arbres pour l’installation des lignes électriques et la réalisation des postes, et c’est pour contribuer à reverdir le couvert végétal que la direction organise depuis quelques années, ces séances de plantation d’arbres. Pour lui, le nombre de plants mis en terre chaque année, répond au souci de pouvoir les entretenir. « Si vous prenez la plantation de 2012 que nous avons réalisée sur ce même site, vous verrez que tous les plants ont résisté.

C’est parce nous avons des gens qui les entretiennent et les pertes sont immédiatement remplacées », a-t-il précisé. Pour le directeur général de la SONABEL, Jean Christophe Ilboudo, le choix des plants dans le cadre de leur reboisement périodique n’est pas fortuit. Car en plus d’apporter de la verdure, les plants mis en terre vont produire des fruits consommables. Il a affirmé qu’une attention particulière sera accordée dans la surveillance de ces arbres. « C’est un site qui est délimité, mais au-delà de cela, nous allons protéger ces plants et nous avons espoir qu’ils vont survivre aux aléas de la nature car nous avons pris les mesures idoines pour l’arrosage des arbres », a souligné M. Ilboudo qui a d’ailleurs félicité et remercié les travailleurs pour leur mobilisation. Il a émis le souhait de voir sortir de ce verger, d’ici deux à trois ans, des jus de fruits ’@ pour les travailleuses et travailleurs de la nationale d’électricité. Pour sa part, Moussa Dahani, agent de ladite société, a confié que participer à une telle activité est un devoir car dit-il, « l’arbre c’est la vie ». Il a expliqué que cette activité entre en droite ligne dans la politique de la ’’maison’’ et tout leur souhait est de donner plus d’ombre et de vie à leur site. 

Le poste de Zagtouli reçoit l’électricité à partir de la Côte d’Ivoire et selon le directeur général, Jean Christophe Ilboudo, il compte également recevoir dans dix-huit mois, de l’électricité en provenance de Bolgatanga au Ghana. C’est pourquoi, il a insisté sur l’entretien de ce site combien précieux.

Donald Wendpouiré NIKIEMA

nikdonald@yahoo.fr



Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.