Intensification de la productivité du karité Le greffage comme alternative dans la Comoé

lundi 5 mai 2014
par  Rosine

Intensification de la productivité du karité

Le greffage comme alternative dans la Comoé

Le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) a organisé du 23 au 25 avril 2014 à Banfora un atelier de formation en technique de greffage et de gestion des parcs à karité. Les travaux ont réuni une trentaine de responsables d’associations et de groupements évoluant dans la filière karité dans la province de la Comoé.

 L’atelier organisé par le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) à Banfora en technique de greffage et de gestion des parcs à karité, a été assuré par les techniciens du Centre national de semences forestières (CNSF). Trois jours durant, les participantes et participants ont eu droit à des communications théoriques et des séances pratiques de démonstration sur les techniques de greffage et gestion des parcs à karité. Pour la phase pratique, c’est la forêt classée de Bounouna qui a accueilli les apprenants. Une fois dans la forêt, ils se sont familiarisés avec les premiers outils indispensables pour le greffage notamment, le sécateur, le couteau très tranchant et la pierre à limer. Après avoir reçu chacun ces premiers outils, les apprenants ont suivi des séances de démonstration.

Chacun, à son tour, a pratiqué les techniques enseignées tant bien que mal. De façon spécifique, il s’est agi pour ces apprenants de sélectionner, préparer et prélever les greffons sur les arbres, de réaliser le greffage du karité et d’appliquer des activités d’entretien de plants. Pour la quasi-totalité des participants, cette formation est la bienvenue car elle lève un tabou autour de la production du karité.

En effet, la formation avait pour objectif de renforcer les capacités techniques des acteurs de la filière en matière de greffage du karité. Aussi, elle visait à améliorer les connaissances des actrices et acteurs de la filière, mais aussi de les outiller pour gérer durablement leurs parcs. A entendre le Doteur Sié Kambou du CNSF, « dans le long terme, c’est une formation qui contribuera de façon significative d’une part à l’amélioration de la production et de la productivité fruitière du potentiel de karités et d’autre part à la préservation de la ressource dans notre pays ». Le karité est une espèce qui a une grande importance socioéconomique au Burkina Faso. Cependant, les peuplements sont vieillissants et la régénération naturelle peu abondante. Des technologies éprouvées sur le karité sont disponibles notamment en ce qui concerne la gestion durable des parcs et la technique de greffage.

La technologie du greffage vise, entre autres, à lever les barrières socioéconomiques autour de la lenteur de croissance de cette espèce et de la promouvoir. La formation s’inscrit en droite ligne dans le chronogramme d’activités du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO). En effet, le Burkina Faso a obtenu l’appui technique et financier de la Banque mondiale pour l’élaboration et la mise en œuvre du PPAAO. L’objectif dudit Programme est de générer et de diffuser des technologies améliorées pour l’intensification durable des productions agricoles dans un contexte de coopération scientifique régionale en vue de contribuer à l’augmentation de la productivité agricole dans les filières prioritaires pour les pays concernés. Pour le Burkina Faso il s’agit de la mangue, l’oignon, la tomate, le riz, le maïs, le mil, le sorgho, le niébé, le bétail-viande, la volaille locale et le karité.

Mamadou YERE

AIB/Comoé



Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.