Salon international de l’Environnement et des énergies renouvelables C’est parti pour la 3è édition

lundi 28 avril 2014
par  Jean Kafando, Rosine

Salon international de l’Environnement et des énergies renouvelables C’est parti pour la 3è édition

Le ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Jérémie Ouédraogo, a donné le top de départ de la troisième édition du Salon international de l’environnement et des énergies renouvelables de Ouagadougou (SIERO), le jeudi 24 avril 2014. Ce salon qui se tient sur le site du SIAO, durera jusqu’au 27 avril prochain.

« Energies renouvelables, production agro-sylvo-pastorale et préservation de l’environnement ». Tel est le thème de la troisième édition du Salon international de l’environnement et des énergies renouvelables de Ouagadougou (SIERO).

La cérémonie d’ouverture a été présidée le 24 avril 2014 à Ouagadougou par le ministre en charge des Ressources Animales, Jérémie Ouédraogo (Il est aussi l’un des co-parrains de la présente édition).Pour lui, le SIERO est certes une vitrine mais il est également, et surtout, une « belle » occasion de rencontres, d’échanges et de partage entre experts et acteurs privés et publics intervenants dans le domaine des énergies renouvelables. « Il n’est plus besoin de rappeler à chacun de nous la nécessité, voire le devoir d’agir efficacement dans le secteur des énergies renouvelables pour la sauvegarde de notre planète », a-t-il confié.

Et d’ajouter que c’est ce qui donne au SIERO, toute sa place au sein des politiques et stratégies d’intervention. Jérémie Ouédraogo a par ailleurs affirmé que le thème de cette édition pose une triple équation. Il s’agit de la vulgarisation des énergies renouvelables et leurs utilisation, de l’accroissement de la productivité agro-sylvo-pastorale et de la préservation de l’environnent. Selon le ministre, des mesures ont été prises par le gouvernement pour l’exonération des produits solaires, par ces temps de déficit d’électricité.

Mais, a-t-il poursuivi, « cette situation nous interpelle également sur la nécessité de diversification des sources d’énergie, surtout le développement et l’amélioration de l’accès des populations et des entreprises aux énergies renouvelables ». Il a reconnu qu’il s’agit d’un secteur de développement nouveau pour le Burkina. « Il subsiste encore beaucoup de difficultés à tous les niveaux », a-t-il soutenu. Tout en encourageant le partenariat public-privé, M Ouédraogo a félicité les promoteurs du SIERO pour leur engagement à relever les défis du Burkina Faso en matière d’énergies renouvelables.

Aussi, les a-t-il assurés du soutien du gouvernement pour la réussite de cette édition du SIERO, une activité « phare » du Réseau africain de soutien aux Objectifs du millénaire pour le développement (RASOMD).

Le coordonnateur du SIERO, par ailleurs président du RASOMD, Cheick Yéyé, a traduit toute sa reconnaissance aux autorités burkinabè et aux participants pour leur engagement à faire de cette édition, une réalité. « J’exprime ma fierté d’avoir réussi la prouesse d’organiser une telle manifestation à un moment où les difficultés de tous ordres, surtout financières se présentent », a dit M. Yéyé. Celui-ci a promis de relever le défi de rééditer le salon avec le soutien des partenaires du SIERO.

Aïssata BANGRE

Source : www. sidwaya.bf



Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.