Les Menaces qui pèsent sur l’eau

jeudi 6 mars 2014
par  Jean Kafando, Rosine

Les gestes quotidiens pour économiser l’eau de boisson

Économiser l’eau, c’est atteindre deux objectifs : préserver les ressources naturelles et réduire sa facture. Les gestes simples comptent, aussi bien pour son intérêt personnel que pour l’intérêt de l’environnement. Voici donc comment, dans la vie quotidienne, faire du gaspillage de l’eau une histoire ancienne.

Economiser l’eau, c’est atteindre deux objectifs : préserver les ressources naturelles et réduire sa facture. Les gestes simples comptent, aussi bien pour son intérêt personnel que pour l’intérêt de l’environnement. Voici donc comment, dans la vie quotidienne, faire du gaspillage de l’eau une histoire ancienne.

Gaspiller l’eau, c’est payer pour ce que l’on n’a pas consommé. La facture chaque année est salée car elle représente 700 euros en moyenne par foyer. Or, les quelques réflexes présentés ici peuvent réduire cette facture de l’ordre de 30%.

Dans la maison

L’eau nécessite un système complexe de tuyauteries qui ne remplit pas toujours ses objectifs. Le premier geste à faire est donc de vérifier que l’ensemble fonctionne bien et ne fuit pas. Une astuce : vérifier le compteur le matin avant de partir et le contrôler le soir. Si la consommation a augmenté, c’est qu’il y a quelque part une fuite et que la réparation d’un plombier est nécessaire. Cela permet déjà d’éviter que l’eau coule dans la nature et rende la maison humide.

Dans la salle de bains

- Un robinet qui fuit, c’est 100 litres d’eau perdus chaque jour. Réparer ses robinets pour éviter qu’ils ne laissent échapper de l’eau n’est pas un effort surhumain. Egalement, éviter de laisser couler l’eau lorsqu’on se rase, brosse les dents ou lave les mains. Enfin, placer un économiseur d’eau sur tous les robinets permet de réaliser une économie de 30%.

- La chasse d’eau, c’est dix litres d’eau utilisés à chaque passage aux toilettes. Une fuite, c’est 1000 litres par jour perdus, soit 20% de la consommation. Il existe donc plusieurs solutions, en dehors de la réparation. Un système de double chasse ou coupe-volume permet de stopper la chasse en fonction des besoins. En attendant de s’équiper, on peut disposer une brique ou des bouteilles remplies d’eau dans le réservoir pour éviter une trop grande consommation.

- Prendre une douche au lieu d’un bain permet d’économiser cent litres d’eau. L’électricité statique générée par l’écoulement des gouttes d’eau sur le corps a des vertus plus relaxantes qu’un bain. Si l’on souhaite vraiment utiliser la baignoire, mieux vaut d’abord la remplir d’eau chaude puis ajuster avec de l’eau froide, afin de ne pas rajouter d’eau chaude ensuite. Enfin, si l’on souhaite baigner les enfants, quelques dizaines de litres sont suffisants.

Dans la cuisine

- Garder une bouteille d’eau dans le frigo, cela évite de laisser couler l’eau longuement pour qu’elle se rafraîchisse.

JPEG - 54.8 ko

- Un lave-vaisselle ou un lave-linge consomment beaucoup moins d’eau qu’il y a vingt ans, mais un appareil plus économique (vérifier l’étiquette énergie) est plus efficace qu’un autre modèle. Après avoir bien rempli le bac, certains appareils disposent d’une touche « éco » à utiliser dans la plupart des cas. Certains lave-linges pèsent même la quantité de vêtements et utilisent seulement l’eau nécessaire.

- Utiliser une bassine dans l’évier peut éviter le gaspillage de plusieurs litres si l’on fait la vaisselle à la main. L’eau peut être d’ailleurs réutilisée pour nettoyer l’extérieur de la maison.

Dans le jardin

- Investir dans un meilleur système d’arrosage permet de faire des économies. Il existe aujourd’hui du matériel « goutte à goutte », des micro-asperseurs ou des tuyaux poreux très efficaces. Arroser le soir permet également d’éviter l’évaporation qui a lieu dans la journée, surtout en été.

- Comme le dit le dicton, biner pour aérer la terre permet de remplacer deux arrosages en limitant l’évaporation.

- En été, la pelouse jaunit mais ne meurt pas. Il n’est pas nécessaire de l’arroser tous les jours, ni même de la tondre. Une pelouse plus haute garde son humidité et résiste à la sécheresse.

- Eviter de planter des fleurs exotiques, qui sont très exigeantes en eau, pour garder des espèces végétales adaptées au climat local.

- Le vent participe à l’évaporation. Il est donc préférable de limiter le dessèchement par des brise-vent naturels, comme des arbres ou des haies, autour des plantes fragiles.

- L’idéal, également, est de pouvoir récupérer l’eau de pluie. Elle n’est pas chlorée comme l’eau du robinet. On peut pour cela réutiliser une ancienne fosse septique en la connectant à la gouttière et en installant une pompe. Si les besoins sont limités, un simple récupérateur d’eau peut faire l’affaire.

- L’eau de rincage des fruits et légumes peut servir à arroser le jardin. Et l’eau chaude est un désherbant naturel très efficace.

- Pour nettoyer la voiture, une simple éponge et un seau sont aussi efficaces qu’un tuyau d’arrosage et plus économes.

Source:www.doctissimoenvironnement



Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.