Note d’information sur le Koudous du Faso

lundi 21 octobre 2013
par  Sémablegné

Depuis juin 2011, l’ONG OXFAM, dans le cadre de la campagne « Cultivons » organise un événement dénommé « Semaine Cultivons » dont le but est d’éveiller la conscience des décideurs politiques burkinabè quant à la nécessité d’investir davantage dans les exploitations familiales afin de briser le cycle de la faim. Le clou de cette activité a été la 3e édition des Koudous du Faso, concours culinaire qui promeut les mets locaux, le 19 octobre 2013, lors de laquelle la Confédération paysanne du Faso (CPF) a livré un message fort.

Depuis 2011, la semaine Cultivons est organisée dans le but d’éveiller la conscience des décideurs politiques sur la nécessité d’investir davantage dans les exploitations familiales afin de briser le cycle de la faim, et d’inciter davantage les Burkinabè à consommer local pour soutenir les agriculteurs de chez nous, à travers le concours culinaire les Koudous du Faso. Les deux premières éditions ayant été de grands succès (2000 visiteurs par édition et près de 110 000 dégustateurs), cette année le concours s’est ouvert à des restaurateurs venus de 9 régions du Burkina en plus du Centre. Après donc une semaine de diverses activités entrant dans le cadre de la semaine Cultivons, le samedi 19 octobre 2013, Nestorine Sangaré, la ministre de la Promotion de la Femme, marraine des 3es Koudous du Faso, accompagnée Mamounata Bélem, la ministre en charge de l’Eau, a procédé au lancement dudit concours qui avait pour cadre le pavillon jaune climatisé du SIAO. Selon elle, il s’agit d’une activité qui promeut les produits et aliments locaux ainsi que l’autre moitié du ciel, donc à encourager. C’est pourquoi elle n’a pas hésité à accepter le parrainage de l’événement. Pour la marraine, en mettant l’accent sur l’agriculture familiale, OXFAM fait œuvre utile, car c’est à travers ce type de production que notre pays pourra sortir du cycle de la faim.

Ils étaient donc 62 participants à ce concours, à en croire Omer Kaboré, le directeur pays d’OXFAM. Soit trente-deux en cuisine (entrées, plats de résistance, desserts, boissons) et trente en compétition pour les prix spéciaux des partenaires de l’ONG et de la Confédération paysanne du Faso (CPF)  :

prix Hellen Keller du meilleur service accueil, qui est revenu à Elisabeth Kontogom du Restaurant Pousida ; prix de la cuisine respectueuse de l’environnement de la GIZ, remporté par Mme Adama Zoromé ; prix du met le plus nutritif reçu par le restaurant Festin du terroir. Les meilleurs producteurs et les exposants des meilleurs produits transformés ont été également récompensés, toujours en prix spéciaux. Et le prix du président de la Confédération paysanne du Faso est revenu à l’Association Faso Riibo. JPEG - 30.7 ko

Lors de la soirée de remise des récompenses, qui a eu lieu à la clôture, Colette Nana de la CPF est venue livrer un message de son organisation destinée au ministre en charge de l’Agriculture. Selon elle, ce concours permet de manger local, et manger local, permet de tirer, d’une part, la production des exploitations familiales et, d’autre part, d’éviter de "confier notre ventre à l’extérieur en restant dépendant des importations alimentaires". C’est pourquoi, poursuit-elle : « Face à la crise financière internationale qui risque d’entraîner une diminution de l’aide au développement, la CPF demande à l’Etat burkinabè d’assurer au moins 50% du budget pour l’agriculture avec des ressources propres en vue de réduire progressivement sa forte dépendance du financement extérieur ».

M. Arnaud Ouédraogo

Source : http://www.spacedsl.com


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.