Assainissement au sein des communautés burkinabè : 200 leaders traditionnels et religieux s’engagent

lundi 14 octobre 2013
par  Sémablegné

La campagne de plaidoyer et de mobilisation sociale en faveur de l’hygiène, assainissement et de l’utilisation des latrines auprès des leaders traditionnels et religieux est désormais en marche. Le lancement de l’opération est intervenu ce 11 octobre 2013 à Kombissiri, au cours d’une cérémonie présidée par Mamounata Belem, ministre de l’eau, des aménagements hydrauliques et de l’assainissement, et parrainée par le Moogho Naba Baongho.

La présente campagne de plaidoyer est une initiative conjointe du Ministère de l’eau, des aménagements hydrauliques et de l’assainissement (MEAHA) et d’un certain nombre de structures partenaires que sont WaterAid, l’Association Belwet, l’Unicef, le ministère de l’Administration territoriale et de la sécurité. L’objectif principal de l’initiative, c’est de faire des responsables coutumiers et religieux des leaders à part entière de la promotion de l’assainissement dans les communautés. L’assainissement reste encore une question préoccupante dans notre pays, beaucoup de citoyens ne disposant pas encore de latrines.

Engagements pris à Kombissiri

Dans un tel contexte où aucun concours ne peut être de trop dans la recherche de solutions, les coutumiers et les religieux qui ont fait le déplacement de Kombissiri ce 11 octobre, ont pris des résolutions. « Nous, 200 leaders traditionnels et religieux prenons, en ce jour historique, le ferme engagement de nous investir résolument dans la promotion de la construction et de l’utilisation des latrines au sein de nos communautés respectives (..) », se sont-ils engagés. Des engagements qui renforcent la conviction de la patronne du MEAHA quant à l’efficacité de l’option du plaidoyer. «  Nous sommes convaincus qu’à travers les canaux de communications utilisés par ces personnes et avec leur influence sur les populations, nous pourrons espérer des changements de comportements à la base, en faveur de l’assainissement et l’utilisation des latrines pour la santé, le bien-être et la dignité des populations », a indiqué Mamounata Belem. La ministre de l’eau, des aménagements hydrauliques et de l’assainissement a par ailleurs annoncé, dans le cadre d’un projet de la BAD (Banque Africaine de Développement) la construction de 3 000 latrines dont environ 1000 pour la province du Bazéga. Pour le président de l’Association Belwet, le Larlé Naba Tigré, le lancement de la campagne de plaidoyer et de mobilisation en faveur de l’assainissement et l’utilisation des latrines est une réponse du Moogho Naba Bâongho à l’appel de la ministre Mamounata Belem. Le Larlé Naba Tigré a lui aussi annoncé la réalisation de 64 latrines dont 32 dans le Bazèga et 32 à Ouaga. Décoré comme ambassadeur de bonne volonté par le maire de la commune de Kombissiri, le président de Belwet a en outre pris l’engagement de construire 4 000 latrines pour le Bazéga d’ici à 2015 afin de contribuer à réduire de moitié les besoins. Pour sa part, le représentant du parrain, le Kamsonghin Naba, a laissé entendre que dans notre contexte social, l’implication des chefs traditionnels et religieux était absolument essentielle à l’adhésion et au changement de comportement des populations en faveur de l’hygiène et de l’assainissement dans nos villes et campagnes. « C’est pourquoi, nous avons instruit notre ministre le Larlé Naba à travers l’Association Belwet de porter ce projet » a-t-il ajouté. Aux 200 leaders coutumiers et religieux ayant pris les engagements à Kombissiri, le Kamsonghin Naba demande de jouer pleinement leur partition et en toute responsabilité afin que la campagne produise les effets escomptés, notamment sur les habitudes de nos populations en matière d’hygiène et d’assainissement à travers une utilisation effective des latrines » « Précieux geste de solidarité et générosité à notre endroit ». C’est en ces termes que les leaders coutumiers et religieux ont apprécié les dons de latrines. Par la voix de leur représentant, le Saaga Naba, chef de Kombissiri, ils ont pris l’engagement solennel d’entretenir et d’utiliser effectivement et convenablement les latrines. Une attitude soutenue par le maire de Kombissiri, Halidou Olivier Konombo. Cette action, dit-il, est particulièrement importante non pas seulement pour la commune, mais pour la région. Car, « les statistiques en matière d’utilisation des latrines nous classe au plus bas niveau de l’échelle. L’enjeu est donc de taille au niveau du Centre-sud quant au combat à mener pour infléchir cette tendance et promouvoir des attitudes favorables à l’hygiène et à la santé des populations ». Du reste, Konombo a formulé le vœu que l’ouverture de la présente campagne de plaidoyer marque le début d’un processus de changement qualitatif pour le bien-être des populations. Une visite des latrines témoins a mis fin à la cérémonie de lancement de la Campagne de plaidoyer et de mobilisation sociale auprès de 200 leaders traditionnels et religieux en faveur de l’hygiène, de l’assainissement et de l’utilisation des latrines.

Ibrahima Traoré

Source : www.Lefaso.net


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.