ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Les 72h de l’IGEDD lancées

jeudi 27 juin 2013
par  Rosine

L’Institut de génie de l’environnement et du développement durable (IGEDD) de l’Université de Ouagadougou a organisé du 20 au 22 juin 2013 à Ouagadougou, ses journées-IGEDD 2013.

Il s’est agi, lors de ces journées, de faire des rencontres d’échanges avec les recruteurs et les demandeurs d’emploi et aussi de procéder à une remise officielle de diplômes aux étudiants de la promotion en fin de formation. La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu le 20 juin dernier au sein de l’université avait pour parrain, le président de la Chambre des mines du Burkina, le Naaba Baongo de Gourcy, Dr. Elie Justin Ouédraogo.

Les journées de l’Institut de génie de l’environnement et du développement durable (IGEDD) de l’université de Ouagadougou ont été lancées le 20 juin 2013 au sein de l’université. Prévues pour se tenir trois jours, ces Journées-IGEDD ont permis à l’institut de mieux se faire connaître du public burkinabè. Ce fut également l’occasion de procéder à une remise symbolique de diplômes aux étudiants en fin de formation. La représentante des étudiants, Amandine F. Guiro a affirmé que certains cours dispensés dans cet institut, notamment la maîtrise du droit de l’environnement, la gestion des risques, les ont motivés dans leur choix d’étudier dans cet institut. Les étudiants, par sa voix, se sont engagés à être performants dans l’exercice de leur future fonction. Elle a précisé que leur promotion a retenu le nom de leur parrain, Elie Justin Ouédraogo, comme nom de baptême.

Des ingénieurs hautement qualifiés sur le marché burkinabè Le directeur de l’IGEDD, le ministre Jean Coulidiaty a, quant à lui, affirmé que ces journées répondent au besoin de l’IGEDD de se faire connaître du grand public burkinabè et surtout des entrepreneurs et autres. Il a rappelé que l’institut a vu le jour en 2004 après maintes concertations avec les différents partenaires. Selon lui, la vocation de l’institut est de former les étudiants dans le domaine environnemental en y prônant le savoir et le savoir-faire et ce, en vue de mettre des ingénieurs hautement qualifiés sur le marché burkinabè.

Il a précisé que 81% des étudiants qui sortent de l’IGEDD obtiennent facilement des emplois à la fin de leur formation. A en croire le ministre Jean Coulidiaty, le recrutement des étudiants de l’IGEDD n’est pas chose facile et se fait sur concours. « Le recrutement se fait sur concours. Nous sommes toujours submergés lors des recrutements.

La dernière fois où nous avons procédé au recrutement de trente étudiants pour chacune des filières, nous avons reçu plus de huit cent dossiers. Malheureusement, nous ne pouvons pas prendre tout le monde ; pour ce faire, nous sommes obligés de prendre un petit nombre et ce, en vue de bien assurer leur formation », a-t-il dit. Concernant les perspectives de l’institut, le directeur de l’IGEDD dira que l’année prochaine, l’ouverture de nouvelles filières de formation en ingénierie de l’eau verra le jour. Et ce, dans le but de permettre aux étudiants de poursuivre leurs études jusqu’au doctorat. Le Pr. Jean Coulidiaty se dit satisfait de l’adhésion des miniers dans le secteur environnemental. Il a, pour ce faire, remercié le président de la Chambre des mines du Burkina Faso, Elie Justin Ouédraogo, qui a accepté parrainer ces journées-IGEDD 2013.

Mettre en pratique les connaissances acquises

Ce fut l’occasion pour lui de lancer un appel à l’endroit des différentes entreprises afin qu’elles se tournent vers ces jeunes en fin de formation, en les employant. Le parrain de la cérémonie, Elie Justin Ouédraogo a remercié les responsables de l’université qui ont eu la vision de créer cet institut destiné au développement durable et à l’environnement. A l’en croire, les mines apportent la plénitude de leur constitution au développement économique et durable du Burkina Faso tout en préservant l’environnement. Ainsi, a-t-il dit, la Chambre des mines a mis en place une structure chargée des questions environnementales. Il a affirmé qu’une décision a été prise à l’issue de cette cérémonie d’ouverture, « Nous avons décidé de nous asseoir avec les responsables de l’IGEDD pour mieux adapter les curriculums à nos besoins en qualification de manière à augmenter l’employabilité de ces jeunes étudiants qui sortent de cet institut ». Elie Justin Ouédraogo a exhorté ses filleuls à mettre en pratique les connaissances acquises lors de leur formation et à être des modèles pour les générations futures. Il a, pour finir, remercié les responsables de cet institut qui l’ont honoré en le choisissant comme parrain de ces journées.

IGEDD en bref L’Institut de génie de l’environnement et du développement durable (IGEDD) forme des spécialistes maîtrisant les disciplines et les concepts de l’ensemble des domaines de l’environnement et du développement durable. La formation permet aux étudiants, à la sortie de leur formation, d’être immédiatement opérationnels grâce à une progression dans l’acquisition des compétences dans le domaine de la gestion des déchets, de l’eau, des sols et des risques industriels et environnementaux, etc.

Source : www.le pays.bf


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.