Note d’information sur la nuit du coton 2013 au Burkina

lundi 17 juin 2013
par  Sémablegné

Note d’information sur la nuit du coton 2013 au Burkina

Initiée par la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX), la « nuit du coton » a tenu toutes ses promesses. Placée sous le thème « amélioration de la productivité et de la profitabilité de la culture du coton », cette première édition a eu lieu à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso, le samedi 15 juin 2013. Au cours de cette soirée, 16 producteurs individuels et 18 Groupements de producteurs de cotons (GPC) ont été récompensés, tous de la zone d’intervention de SOFITEX.

Dédiée à l’exaltation des producteurs de coton et à la promotion de l’excellence, la nuit du coton 2013 a fait de nombreux heureux. Outre les prix aux lauréats du concours des meilleurs producteurs et meilleurs GPC, une vingtaine de personnes ont été décorées, dont 10 producteurs de coton et 10 travailleurs des sociétés cotonnières. Deux anciens DG de la SOFITEX, Fulgence Toé et Guy Somé, ainsi que Mohamed Ba, ancien Secrétaire général de la SOFITEX, ont également été récompensés. Le Premier ministre et le Président du Faso ont reçu des trophées pour leur engagement à défendre la cause de la filière coton. Le concours a été organisé à trois niveaux, le département, la région cotonnière (6), la zone SOFITEX. Il y avait également 3 catégories, A, B, C. Les catégories sont déterminées en fonction de la quantité de coton produit au cours de la campagne 2012 – 2013.

Critères

Catégorie C B A

Producteurs 1 t et plus 5 t et plus 20 t et plus

CGP 40 t et plus 100t et plus 150 t et plus

Sur cette base, 1 702 candidatures de producteurs et 362 de GPC ont été retenues pour participer au concours.

Dans chaque catégories et à chaque niveau, le meilleur producteur individuel et le meilleur GCP ont été primés. Les lauréats qui ont reçu leurs prix au cours de la nuit du coton, sont ceux du niveau régional et les « meilleurs des meilleurs », ceux du niveau zone SOFITEX. Les meilleures productrices par région cotonnière ont également été primées. A l’issue du concours, dans la zone SOFITEX, le meilleur producteur est Karafa Timboné. Quant au meilleur GPC, il s’agit du GPC Karayé de Gombélégougou, dans la commune de Koumbia. Les lauréats du niveau départemental, recevront les leurs, ultérieurement. A ce niveau, ce sont 168 producteurs et 124 GPC.

Une idée des prix

Catégorie C B A

Niveau régional

Producteurs 3 sacs NPK, 1 charrue 1 semoir, 1 sarcleur 1 tricycle 2 compost plus, 6 KCL 3 sacs d’aliment bétail 2 compost plus

3 sacs NPK, 1 charrue

4 sacs compost plus

GPC 1 GPS, 1 bascule, 1 GPS, 1 bascule, 1 GPS,

50 toiles d’achat 40 toiles d’achat 1 magasin de 30 tôles

Niveau Zone SOFITEX

Producteurs 1 trophée, 1 tricycle, 1 trophée, 1 charrue, 1trophée, 1 tracteur

1 charrue, 20 sacs NPK 1 semoir, 1 sarcleur, 1 charrette, etc.

3 sacs KCL, 2 compost plus, 50 KCL (valeur : 7 000 000 F)

kit d’une valeur de 100 000 F, 50 NPK, Kit de 300 000

etc. (valeur totale : 3 495 000 F)

(valeur totale : 2 475 000 F)

GPC Magasin de 30 tôles, 1 trophée, 1 GPS, 1 bascule 1 trophée, 1 GPS

1 GPS, 1 bascule, 1 magasin de 40 tôles 1 bascule, 40 toiles

20 toiles, 1 trophée 30 toiles 1 magasin 50 tôles

(Valeur totale : 6 910 000 F) (Valeur totale : 9 840 000 F) (Valeur totale : 10 870 000 F)

« Or blanc du Burkina », un nom non usurpé Si le coton est communément appelé « or blanc », au Burkina Faso cette appellation colle bien au coton, eu égard à son poids dans l’économie nationale. En effet, le coton est le premier produit agricole d’exportation du Burkina. Il est le deuxième produit d’exportation après l’or. Mais, en terme de redistribution de revenus aux populations, rurales notamment, il est largement en tête. Sans oublier les effets dans les autres domaines comme l’huilerie et la filature, le tissage. Le Burkina Faso est même le premier producteur africain avec 630 000 t de coton produit au cours de la campagne 2012-2013. Ce qui représente une hausse de 51% par rapport à la campagne 2011-2012. Une montée en puissance de la production que les différents intervenants ont saluée. Après déduction des crédits de campagne, c’est un montant de 160 milliards F CFA que le coton a apporté. Sur ces 160 milliards, 100 milliards sont tombés dans les poches des producteurs. Une manne qui amène le président de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) à exhorter ses troupes à respecter les techniques culturales et les conseils des techniciens, afin de produire encore davantage. Il les engage à produire 700 000 t au niveau national, dont 590 000 t pour la zone SOFITEX au cours de la campagne 2013-2014..

Dans la même lancée, le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, a invité les producteurs qui hésitent encore à cultiver le coton génétiquement modifié, à franchir le pas. Car les avantages sont nombreux, et la semence contribuerait à 40% du rendement. Il a renouvelé l’engagement de son gouvernement et du Président du Faso à demeurer à l’écoute de la filière coton. Preuve, s’il en a besoin, « lors de la 16ème édition de la Journée nationale du paysan tenue à Banfora, au-delà des attentes de l’UNPCB, qui sollicitait une exonération de taxes pour l’importation de 300 tracteurs, SEM le président du Faso s’est engagé à autoriser l’importation de 800 en hors taxes, soit un surplus de 500 tracteurs pour une mécanisation en vue d’une intensification de la production », a-t-il souligné. Pour toujours mobiliser les producteurs, le chef du gouvernement a souhaité la pérennisation de la « nuit du coton ». Une requête à laquelle Jean Paul Sawadogo, le Directeur général (DG) de la SOFITEX a accédé.

Cette première édition était placée sous le patronage du chef du gouvernement, Luc Adolphe Tiao, et sous le co-parrainage des ministres du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire, et de celui de la Recherche scientifique et de l’Innovation. Outres ces personnalités, il faut noter la présence du ministre d’Etat chargé des Relations avec les Institutions et de Réformes politiques, des gouverneurs de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, du Centre-Ouest, du Sud-Ouest et des Hauts-Bassins.

Aly KONATE

Source : www.sidwaya.bf


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.