Assainissement à Ouagadougou : Curer les caniveaux pour minimiser les risques d’innondation

mercredi 24 avril 2013
par  Rosine

La mairie de Ouagadougou a procédé le lundi 22 avril 2012 au lancement du curage des caniveaux de la capitale. C’est aux abords du canal de Wemtenga que s’est déroulée la cérémonie qui a réunie toutes les parties prenantes à cette activité, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, les partenaires financiers et les autorités municipales. Un curage qui permettra sans doute de prévenir entre autres, les inondations, d’assurer l’entretien et la gestion durable des ouvrages de drainage et de contribuer à changer le cadre de vie des populations.

Prévenir vaut mieux que guérir dit-on. C’est dans le souci d’éviter de douloureuses épreuves comme celle du 1er septembre 2009 que la municipalité de Ouagadougou entrepris le curage des caniveaux de la capitale.

D’un coût de 75 millions de FCFA, ces travaux, au-delà de faciliter l’écoulement des eaux, permettront de créer des opportunités de revenus au profit des couches sociales vulnérables, grâces à la méthode « haute intensité de main d’œuvre » (HIMO). Cette action permettra aussi d’éviter que ces caniveaux ne soient transformés en des nids de moustiques et ou des gîtes larvaires susceptibles d’engendrer des maladies hydriques diarrhéiques ou du paludisme. Ces travaux, d’un km de long dureront deux mois et sont financés par l’Union Européenne et l’ONG Helvetas Swiss inter-coopération.

Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme Yacouba BARRY s’est réjoui du soutien des partenaires depuis 2010. Un soutien qui a permis la canalisation de plus de 8km de la zone d’accueil des sinistrés de 2009 à Yagma et qui se poursuit à travers les curages des caniveaux.

Tout en remerciant l’UE pour avoir contribué à construire une trentaine de km de caniveaux le ministre Y. BARRY sollicite 20 autres supplémentaires. « Quand vous regardez les eaux » dit-il « elles sont chargées, ce qui veut dire que les gens jettent les ordures et des objets dans les caniveaux ». C’est pourquoi il a appelé la population au civisme et chacun d’apporter sa contribution pour une capitale saine et sans inondation.

Quant au bourgmestre de la capitale Marin Casimir ILBOUDO, il appelle les entreprises adjudicataires des travaux, au nombre de 4, à faire preuve de professionnalisme et de rigueur afin que le curage se réalise dans les délais contractuels prévus.

Y. Alain Didier COMPAORE RTB



Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.