Les cours du soir au Burkina Faso

mardi 2 avril 2013
par  Yendilo fimba

L’école burkinabè, malgré l’indépendance politique obtenue depuis 1960, est demeurée l’héritage de l’école coloniale et en tant que telle est inadaptée aux réalités socioculturelles. De ce fait, elle se révèle incapable d’être un instrument suffisamment efficace de développement.

Les principaux défauts de cette école héritière de la colonisation sont les suivants :

- L’école n’est pas démocratique, en ce sens qu’elle ne scolarise qu’un nombre insignifiant de la population scolarisable. A la limite, cette école demeure encore sélective dans son ensemble.

- L’école burkinabè jusqu’à nos jours, n’arrive pas à s’adapter aux réalités socioculturelles du pays et continue ainsi à véhiculer des normes et des valeurs étrangères à la société burkinabè. Par ce fait, elle demeure fondamentalement aliénante et acculturante.

Pour parer un temps soit peu au problème de déchet qu’elle crée, des associations ou regroupement d’homme et de femmes, ont crée des centre d’enseignement que l’on a dénommés « cours de soir ».

Selon l’arrêté N°95-016/ESSRS/SG portant réglementation des cours du soir dans l’Enseignement Secondaire, sont appelés cours du soir, ceux dispensés à des personnes en dehors des heures habituelles de classe conformément aux programmes officiels, dans le but de les préparer à se présenter à des examens ou à des concours officiels. Ils s’adressent prioritairement aux travailleurs et aux jeunes exclus du système classique d’enseignement.

Pour plus d’information voir document joint.



Documents joints

PDF - 63.3 ko
PDF - 63.3 ko

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.