Les pneus d’occasion, nocifs pour la santé de l’homme (cas du Burkina Faso)

vendredi 22 mars 2013
par  Olivier Kima, Sémablegné

Ces dernières années, Ouagadougou, la capitale du Burkina, est devenue un dépotoir de pneus d’occasion appelés couramment, les pneus "France au revoir". Ce type de pneus qui aujourd’hui, connaît un succès auprès des usagers, sont généralement importés d’Europe, sans qu’on ne vérifie leur état. Ce sont généralement des pneus déjà utilisés et destinés à la décharge qui sont acheminés ici. Ils sont peut-être une aubaine pour les automobilistes en raison de leur faible coût, mais ils représentent l’une des premières causes d’accidents de la circulation. Le coût reste l’argument de poids qui amène la majorité de personnes vers ces pneus.

Car, comme le déclare un chauffeur de taxi, on peut s’offrir un pneu d’occasion à 10 000 F. « Mais, on peut en l’espace d’un mois, changer un pneu d’occasion 2 fois », ajoute-t-il. Les prix dépendent du type de véhicule dans lequel il sera chaussé. Toutefois, la moyenne des prix se situe entre 10 000 F et 15 000F. Tandis que pour un pneu neuf, il faut débourser au moins 40 000 F. Soit une différence de plus de 25 000 F. Les pneus sont un accessoire primordial du véhicule et doivent de ce fait mériter une attention particulière. C’est pourquoi, il est recommandé aux automobilistes de changer de pneus tous les six mois. Les conséquences de ces pneus « France au revoir » ne se font pas attendre. « J’ai eu une crevaison ».

L’expression est peut-être banale, mais elle revient assez régulièrement comme plainte chez les conducteurs de véhicules lorsqu’il y a un accident. Dans la plupart des cas, c’est l’éclatement d’un pneu dont les conséquences sont parfois désastreuses. Sur la chaussée, les pneus de mauvaise qualité représentent également un risque puisqu’ils diminuent la couche de goudron lorsque le conducteur freine. Le pneu usagé n’est malheureusement pas biodégradable et est source de pollution en raison des composantes chimiques qu’il contient. Pollution des sols ou bien pollution atmosphérique, notamment lorsqu’il est brulé. Le plus connu du public est la pollution atmosphérique due aux gaz d’échappements, qui cause des maladies respiratoires et contribue au réchauffement de la planète.

Par : Fleur BIRBA Sidwaya

Pour en savoir plus : http://www.lefaso.net/spip.php?arti...



Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.