Fiche d’information sur la protection des enfants et des femmes enceintes contre le paludisme.

mercredi 24 octobre 2012
par  Yendilo fimba

PROTEGER LES ENFANTS ET LES FEMMES ENCEINTES CONTRE LA PALUDISME

La saison hivernale 2012 a été particulièrement porteuse de maladies. Elle aurait battue les records en termes de nombre de malades de paludisme dans certains pays comme le Burkina Faso. Enfants et femmes enceintes sont les groupes à protéger en priorité en raison de leur vulnérabilité au paludisme. Tous les efforts doivent être mis en œuvre pour que ces populations dorment systématiquement sous des moustiquaires imprégnées d’insecticides. Dans les zones de paludismes stables, les femmes enceintes doivent compléter leur protection par le traitement préventif intermittent, qui consiste à la prise de médicaments préventifs au moins deux fois au cours des deuxièmes et troisièmes trimestres de leur grossesse.

- LES ENFANTS (En bas âge)

Les enfants sont particulièrement vulnérables au cours des premières années de leur existence : la protection héritée de leur mère disparait au bout de quelques mois et il faudra plusieurs années pour que se construise leur propre immunité. Toutes les politiques officielles de lutte considèrent donc qu’il faut particulièrement protéger les enfants de moins de 5 ans.

Favoriser la bonne utilisation des moustiquaires imprégnée pour les enfants.

La prévention du paludisme chez les enfants passe principalement par la promotion de la moustiquaire imprégnée. La moustiquaire imprégnée est particulièrement adaptée pour les enfants puisqu’ils sont normalement couchés toute la nuit, c’est-à-dire tout le temps où les anophèles piquent. Outre des stratégies de distribution ciblées sur les enfants, cette promotion des moustiquaires réalisées auprès des parents doit intégrer :

1. Des rappels sur efficacité de la moustiquaire comme moyen prévention pour les enfants.

-  Répéter que la moustiquaire les protège pendant la totalité des heures de piqûre.
-  Rassurer sur le fait que l’insecticide utilisé n’est pas toxique, même pour les plus petits.

2. Des rappels liés à la vulnérabilité particulière des enfants

-  S’il n’y a qu’une seule moustiquaire dans le foyer, c’est le lit des plus jeunes enfants qui doit en être équipé en priorité.

3. Des rappels pratiques

-  Bien border la moustiquaire afin que l’enfant ne puisse pas découvrir une partie de son corps en remuant la nuit ;
-  Veiller à mettre l’enfant au lit assez tôt dans la soirée pour limiter le risque de piqûre.

- LES FEMMES ENCEINTES

L’immunité d’une femme est réduite après ses trois premiers mois de grossesse, ce qui la rend plus vulnérable au paludisme. Les risques sont alors accrus pour elle-même, mais aussi pour l’enfant qu’elle porte. Les femmes enceintes forment ainsi le deuxième groupe-cible dans la lutte contre le paludisme. L’effort de prévention porte comme chez les enfants, sur la moustiquaire imprégnée, ainsi que sur le Traitement Préventif Intermittent (TPI) dans les zones de paludisme stable.

Attention  : Certaines femmes attendent la naissance de leurs enfants pour utiliser la moustiquaire qu’elles ont reçue. Il faut insister sur le fait qu’elles sont à risque dès le début de la grossesse.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.