Fiche d’information sur la citoyenneté en milieu scolaire.

vendredi 24 août 2012
par  Yendilo fimba

LA CITOYENNETE EN MILIEU SCOLAIRE

Savoir vivre ensemble avec les autres en conformité avec les règles établies et les convenances socio communautaires ne remplit pas la vie citoyenne de l’élève. En effet, le milieu scolaire lui réserve des droits et des devoirs qui font non seulement sa préparation à la vie de demain, mais surtout sa particularité citoyenne.

A. Les droits de l’élève

La vie à l’école de l’élève lui confère des droits, c’est-à-dire des attributs et privilèges qui lui sont reconnus du fait du droit à l’éducation. Cela parce qu’il aspire à une considération ou à une situation socio institutionnelle où sa personnalité future doit être déterminante et conséquente. Sous l’angle des droits en milieu scolaire, il y a dans le contexte de la citoyenneté la formation, l’alimentation et la création.

1. Le droit à la formation

L’école doit servir de cadre d’éducation et de formation pour l’élève en lui offrant des connaissances techniques solides et appropriées sur la base desquelles il conçoit son expérience de vie et celle professionnelle avec assurance et compétence. La formation comme droit en milieu scolaire regroupe alors trois aspects qui sont :

- La formation intellectuelle.

C’est toute l’activité scientifique accomplie au bénéfice de l’élève à travers des matières de base reposant sur des disciplines classiques homologuées ou orientées dont l’acquisition lui confère expertise ou aptitude technique. L’école doit offrir la formation adéquate et complète à l’élève et pour y parvenir les instruments et ressources nécessaires doivent être mobilisées : salles de classes, enseignants ou formateurs spécialisés, cours ou modules de formation adaptés…

- La formation humaine

C’est l’activité qui vise à modeler la personne de l’élève en vue d’obtenir au bout de son cycle une personnalité d’un genre honoré par la formation intellectuelle et la conscience sociale nationale propre à son pays. En milieu scolaire, l’élève ne mérite pas seulement des matières scientifiques où il obtient des notes pour admission et passage en classe supérieure. Il a besoin aussi et surtout d’une orientation progressive sur la vie humaine, c’est-à-dire la manière dont il doit gérer la vie avec les autres et se mettre au service de ceux qu’il doit servir sans être une personne désagréable et sans vertus. La formation humaine est une culture des valeurs dont la probité, la sincérité, l’honnêteté, le dévouement et le respect de soit et des autres, la morale, la dextérité et s’acquiert à travers des règles des sciences humaines.

- La formation civique

L’école ne serait pas cadre de formation adapté si elle ne servait pas de tribune ou de passage pour que l’élève soit guidé par une certaine idéologie, ou simplement par une manière de pensée et d’agir qui réponde à la grande éducation de son pays. Le civisme est la formation aux bonnes attitudes face à la loi et au pouvoir public. Il est dont la résultante de la maturité intellectuelle et humaine et fait la particularité d’être un pôle que oriente le sentiment vers une zone prédestinée à l’action collective consensuelle : amour de son pays, rejet de l’envahisseur et résistance à l’occupant…

2. Le droit à l’alimentation

L’alimentation en milieu scolaire est un droit qui consiste à assurer à l’élève des repas de qualité et quantité procurant des énergies calorifiques nécessaire à supporter l’endurance de la formation intellectuelle et les exigences de la croissance physiologique. L’alimentation en milieu scolaire est une condition de réussite et vie sans laquelle les efforts accomplies pour la formation risquent bien de se solder par l’échec : l’élève à droit à une alimentation saine, complète et équilibrée pour réussir à l’école. De la sorte, l’Etat doit offrir les possibilités et les opportunités afin que les familles et les établissements assurent aux élèves l’essentiel des repas afin qu’à la sollicitation du savoir le corps na réponde pas par le néant.

3. Le droit à la création

Le milieu scolaire demeure un lieu d’apprentissage, de découverte et de création pour l’élève qui y fait la somme de plusieurs enseignements qu’il ne peut isoler des œuvres de son éducation familiale ou sociale. L’école doit contribuer à promouvoir le sens de l’initiative par la créativité. La créativité accomplit chez l’enfant le désir du savoir et de courage d’entreprendre. La créativité est une activité scolaire qui consiste à accompagner l’enfant à découvrir, à s’interroger et à mettre les éléments ensemble pour pouvoir trouver progressivement suivant les circonstances, les représentations adaptées aux circonstances à partir d’interrogations, de contradictions et souvent même de remises en cause. Dans la pratique, la création est l’acceptation des changements et des propositions comportementales de l’élève : elles doivent être acceptées quitte à les corriger selon les règles de la science éducative mais jamais repoussées et battues avec violence dès leurs premières manifestations.

La création comporte le droit de réussir et peut aller jusqu’à la découverte artistique, linguistique, culturelle en passant par les œuvres de l’esprit et l’orientation dans les domaines modernes de la science ou de la technologie. A côté de ces domaines de droit propres au milieu scolaire et liés à l’éducation, il ressort également pour l’élève en milieu scolaire des devoirs ou obligations.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.