Création de postes dans l’enseignement public en France.

mercredi 1er août 2012
par  Sémablegné

Créations de postes, pour le seul service public

Le 23 janvier 2012, le secrétaire général de l’enseignement catholique juge "impossible" et "non pertinent" de rétablir 60.000 postes. Il pense « même qu’on peut probablement continuer à en supprimer » en apportant un soutien explicite à Nicolas Sarkozy.

Sans vergogne, en s’investissant dans les législatives, il fixait ses exigences sur les 60 000 postes en précisant cyniquement « Personne n’a intérêt à rallumer une guerre scolaire ».

Ces pressions constantes et cette menace permanente de guerre scolaire sont animées par Eric Mirieu de Labarre secrétaire général de l’enseignement catholique nommé par la conférence épiscopale.

Celle-ci et son représentant n’ont aucune légitimité pour représenter un réseau et obtenir une « parité » avec l’enseignement public. Seuls des établissements privés sont sous contrat, pas l’enseignement catholique.

La « parité » est une revendication politique, non un principe juridique.

Légalement, les moyens sont accordés « en fonction des effectifs d’élèves accueillis et des types de formation dispensée dans les établissements d’enseignement public et dans les classes sous contrat des établissements d’enseignement privés, et compte tenu des contraintes spécifiques auxquelles sont soumis les établissements d’enseignement public du fait de conditions démographiques, sociales ou linguistiques particulières ». (Code de l’éducation, article L442-14). On dénombre, en moyenne nationale 26.8 élèves dans les classes de lycées publics et 23.8 dans le privé. En effet, 25,5% des lycées généraux et technologiques privés ont moins de 19 élèves et parmi eux 15% ont moins de 15 élèves. Ils sont en sous effectif.

Dans la période de ‘’décroissance’’ de 2004 à 2008, le privé n’a lui perdu que 3 700 postes sur 73 300, soit seulement 5% de l’ensemble. L’enseignement catholique ne peut revendiquer, au nom d’un groupe religieux, un quota de postes, ni les répartir, c’est contraire à tous nos principes constitutionnels.

Il y a comme une imposture à vouloir recruter massivement et bien au-delà d’une demande liée à la foi. Ainsi l’enseignement catholique commet une sorte de péché « lucratif », en forme de publicité mensongère peu compatible avec une mission qui prétend s’inspirer des Évangiles.

Source : http://www.la-republique-contre-son...


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.