Fiche d’information sur l’énergie.

mardi 26 juin 2012
par  Yendilo fimba

De tout temps, l’homme a besoin de l’énergie pour la satisfaction des usages domestiques (cuisson, chauffage, éclairage, eau potable), sociaux (communication, santé, éducation) et productifs (par exemple énergie mécanique pour la mouture du grain, énergie photovoltaïque pour l’irrigation). Aujourd’hui, la technologie permet d’en produire en grande quantité, en utilisant toutes les ressources possibles (fossiles, eau, vent, soleil…). En ce début du XXIème siècle, l’énergie reste un enjeu majeur tant au niveau politique, économique, scientifique qu’environnemental. D’une manière générale, on dit qu’un système possède de l’énergie quand il peut fournir du travail au milieu extérieur. L’énergie existe sous plusieurs formes.

I. GENERALITE SUR L’ENERGIE

- L’énergie cinétique

C’est l’énergie associée eu mouvement d’un objet. Elle est proportionnelle à la masse « m » et au carré de la vitesse « v » de l’objet.

-  L’énergie de gravitation

Deux corps massifs s’attirent. Cette force dite de gravitation, est faible pour de petits objets, mais devient importante pour les astres. Ainsi le Soleil et la Terre, la Terre et la Lune, s’attirent ; La pesanteur n’est autre que la gravitation exercée par la terre sur les objets dans son voisinage. A cette force correspond une énergie de gravitation, plus élevée lorsque les corps sont éloignés l’un de l’autre que lorsqu’ils sont proches.

-  L’énergie élastique

Il s’agit d’une énergie associée cette fois aux déformations des objets élastiques, par exemple à la tension d’un ressort ou à la compression d’un gaz.

- Travail

Ce terme désigne un transfert d’énergie réalisé en exerçant une force dont le point d’action se déplace. En soulevant un poids, par exemple en remontant de l’eau depuis la base jusqu’au sommet d’un barrage, on lui fournit un travail, qui lui permet d’acquérir une énergie potentielle plus élevée. NB : Les formes d’énergie énumérées jusqu’ici sont des énergies mécaniques.

-  L’énergie calorifique

Elle constitue la forme d’énergie mise en jeu lorsque la température varie ou lorsqu’un matériau change d’état (fusion de la glace, évaporation de l’eau).

-  L’énergie électrique

Une énergie électrique est associée aux forces électriques entre charge. Le déplacement de celles-ci dans un circuit s’accompagne de transferts plus ou moins rapides d’énergie, mesurés par la puissance électrique. Une énergie électrique peut se transformer en chaleur dans une résistance (radiateur, réchaud), en travail dans un moteur.

-  L’énergie radiative

Un rayonnement transporte de l’énergie, même à travers le vide. Le soleil nous transmet une énergie de l’ordre de 1kW par mètre carré, sous forme de lumière visible et de rayonnement infrarouge. Un radiateur nous communique sa chaleur par l’intermédiaire de l’air ambiant, mais aussi directement sous forme de rayonnement infrarouge. Dans le filament d’une ampoule électrique, l’énergie électrique se transforme en chaleur, puis cette chaleur est évacuée principalement sous forme d’énergie radiative, lumineuse et infrarouge.

-  L’énergie chimique

L’énergie chimique est associée à la liaison des atomes dans les molécules. Elle est plus élevée lorsque ces atomes sont séparés que lorsqu’ils sont liés en molécules, et cet écart est d’autant plus grand que la liaison est plus forte… NB : Les énergies calorifiques, électriques, radiatives et chimiques ont une origine commune : à l’échelle microscopique, toutes sont reliées aux forces électriques.


-  L’énergie nucléaire

L’énergie nucléaire est localisée dans les noyaux des atomes. Ces noyaux, 100 000 fois plus petits que les atomes eux-mêmes, sont constitués de particules plus élémentaires « les portons et les neutrons » très fortement liés entre eux. De même que la liaison des atomes en molécules est source d’énergie chimique, la liaison des protons et neutrons en noyaux par des forces nucléaires est source de l’énergie nucléaire. Une réaction nucléaire, en transformant les édifices des noyaux atomiques, s’accompagne ainsi d’un dégagement de chaleur. C’est ce mécanisme qui se produit au cœur du soleil, par fusion des noyaux d’hydrogène en noyaux d’hélium, la chaleur sera ensuite rayonnée. Dans les centrales électronucléaires, on utilise une autre réaction nucléaire, la fission des noyaux d’uranium, qui les transforme chacun en deux autres noyaux environ deux fois plus petits ; une partie de la chaleur produite est convertie en électricité.

II. PROBLEMATIQUE DE L’ENERGIE AU BURKINA ET DANS CERTAINS PAYS AFRICAINS

Pour la satisfaction des besoins énergétiques de la population au Burkina Faso, les sources d’énergies suivantes sont utilisées :
-  Les hydrocarbures importés à 100%.
-  L’énergie électrique d’origine thermique et hydroélectrique ;
-  les énergies renouvelables (solaire et éolienne) ;
-  les combustibles ligneux qui proviennent pour la plus grande partie des formations naturelles. Les combustibles ligneux constituent les principales sources d’énergie du Burkina Faso. Le bois et le charbon de bois représentent 85% de la consommation énergétique du pays, et couvert environ 95% les besoins domestiques (BDE 1998). La forte consommation de bois contribue à un déséquilibre des bilans relatifs à l’offre et à la demande en bois de feu. Il en résulte une crise écologique, économique et sociale tant en milieu rural qu’urbain. Au regard de ces différentes crises, il y a environ une vingtaine d’années, la problématique du bois de feu a été posée au Burkina Faso comme une préoccupation du développement rural et énergétique. A partir de cette période, il y a eu une prise de conscience et le bois, en tant que combustible, a commencé à s’imposer comme un thème majeur dans la lutte contre la désertification. Afin de donner un essor à cette lutte, le Burkina Faso a entrepris :
-  la réalisation de fastes programmes de reboisement ;
-  la mise au point et la vulgarisation de foyers améliorés ;
-  la promotion du gaz butane, à travers la réduction des taxes d’importation des équipements pour le gaz, et également une subvention sur le combustible ;
-  la mise en œuvre des actions d’aménagement des formations naturelles avec participation des populations locales. Pour soutenir ces actions, des textes législatifs et réglementaires ont été adoptés. Il s’agit entre autres du code forestier, du code de l’environnement, de la réforme agraire et foncière, des textes d’orientation de la décentralisation, de la lettre de politique du développement rural décentralisé et de la lettre de politique de développement de secteur de l’énergie.

III. LES ÉNERGIES FOSSILES ET LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

On distingue les énergies fossiles des énergies renouvelables.

- Les énergies fossiles

Les énergies fossiles reposent sur l’exploitation des minéraux et combustibles formés durant l’histoire de la Terre et n’existant qu’en quantité limitées. En tenant compte de l’évolution des consommations, et de l’espoir de découvrir de nouveaux gisements, on peut estimer les réserves mondiales à quelques dizaines d’années pour le pétrole, à une centaine d’années pour le gaz ou l’uranium, à quelques siècles pour le charbon.

-  Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables sont celles qui nous parviennent directement ou indirectement du soleil, qui nous envoie en permanence son rayonnement. Il s’agit des énergies solaires, hydrauliques, éoliennes (celle du vent), mais aussi de l’énergie chimique qui s’accumule dans les végétaux utilisables comme combustibles (bois, déchets, alcool). La puissance totale que l’on peut tirer de ces énergies renouvelables est cependant limitée ; par exemple, il ne faudrait pas bruler les forets à un rythme plus rapide que celui de leur croissance. Bien qu’elles constituent un appoint essentiel, les énergies renouvelables ne sauraient se substituer qu’en faible proportion aux énergies fossiles.


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.