Fiche pédagogique sur la gestion des conflits.

mardi 19 juin 2012
par  Sémablegné

Thème : Les conflits : La réconciliation par la coopération

Primaire / Secondaire

L’intolérance fait obstacle à l’aspect constructif du conflit et à l’efficacité de la réconciliation après son règlement. Ce facteur s’applique aux conflits entre personnes et entre groupes, y compris les guerres et les violations graves des droits de l’homme. Dans une situation post conflictuelle, la tolérance est nécessaire pour amorcer, d’une part, la prise de responsabilité à l’égard des dommages ou du mal causé par le conflit et, d’autre part, la volonté d’offrir et d’accepter des compensations et des réparations. Elle est également nécessaire pour susciter l’offre du pardon.

La signification profonde de la responsabilité et du pardon est actuellement reconnue dans des situations post conflictuelles exemplaires, comme en Afrique du Sud et en Côte d’Ivoire où une commission vérité et réconciliation sur les crimes et les violations des droits qui ont eu lieu sous le régime de l’apartheid en ce qui concerne l’Afrique du Sud et sous le régime de GBAGBO en Côte d’Ivoire. Les personnes qui confesseront publiquement leurs crimes seront pardonnées ; celles qui ne voudront pas le faire feront l’objet d’une enquête et seront poursuivies et punies.

Le plus important, en Afrique du Sud, est la puissante volonté d’édifier la nouvelle société démocratique dans laquelle les droits de l’homme seront respectés pour tous. Cette tâche exige la coopération des anciens adversaires. Après la seconde guerre mondiale, les pays vainqueurs et les pays vaincus ont coopéré pour reconstruire ce qui avait été détruit. Ils vivent aujourd’hui en termes amicaux et n’ont pas envie de se faire la guerre. Leur intérêt commun est d’entretenir ce qu’ils ont construit ensemble. Ce modèle de pacification est applicable à bien des situations, y compris le conflit entre enfants et la discipline en classe.

Pour introduire ce qu’ils ont à dire sur la pacification après un conflit, les enseignants devraient parler aux élèves du cas de l’Afrique du Sud et, en particulier, de la façon dont le président Mandela, après avoir été emprisonné pendant plus de trente ans, n’a pas cherché à se venger de ses souffrances mais s’est employé, au contraire, à guérir et réconcilier son pays divisé pour y créer une seule société où toutes les races puissent vivre en harmonie.

Il faut dire aux élèves que c’est une tâche très difficile, qui ne peut être accomplie sans les « trois R » - responsabilité, réparation, réconciliation. Il faut également préciser que, sans un travail de réconciliation, les conflits renaissent souvent et que, parfois, la violence et la guerre se déchaînent à nouveau, comme on l’a vu en ex-Yougoslavie.


Documents joints

Gestion des conflits
Gestion des conflits

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.