Fiche d’information sur le Paludisme : Le vecteur

vendredi 1er juin 2012
par  Yendilo fimba

COMMENT COMPRENDRE LE PALUDISME ?

LE MOUSTIQUE VECTEUR DU PARASITE

Le moustique vecteur du paludisme est l’anophèle femelle. Il pique l’homme pour absorber le sang essentiel au besoin de sa reproduction. Le cycle de l’anophèle comprend quatre étapes : œuf, larve, nymphe et âge adulte.

Les larves se développent dans une eau quasi-stagnante et peu polluée. Les anophèles piquent toute la nuit, mais l’essentiel des piqûres intervient entre 23 heures et 5 heures du matin. Il existe de nombreuses espèces d’anophèles : en comprendre les comportements propres est capital pour choisir les mesures de luttes contre le moustique.

L’anophèle femelle est dit vecteur du paludisme car c’est lui qui assure une partie du cycle de développement des Plasmodiums ainsi que leur transmission :

-  Il absorbe les parasites sous forme de gamétocytes chez le sujet parasité ;

-  Il est le lieu de la fécondation et du développement des parasites ;

-  Il les inocule à l’homme lors de ses piqures.

LE CYCLE DE VIE DE L’ANOPHELE

Il passe par deux grandes phases, une phase aquatique d’une dizaine de jours (œuf, larve, nymphe) et une phase aérienne (moustique adulte). L’anophèle adulte vit en moyenne un mois.

Les lieux de ponte de l’anophèle (ou gîtes larvaires).

  • Les œufs sont pondus à la surface de l’eau et mesurent 0.5 mm de long. Les larves s’y développent et peuvent grandir jusqu’à 2mm.
  • L’eau doit être relativement propre, faiblement polluée et plus ou moins boueuse ou vaseuse selon les espèces ; elle doit être quasi – stagnante et subsister au moins une quinzaine de jours. Selon les espèces, les gîtes sont ensoleillés ou ombragés. Il est important de déterminer les espèces d’anophèles en présence car elles ont des comportements différents qui appellent des techniques différentes.

LES COMPORTEMENTS DU VECTEUR

-  Le vol de l’anophèle

Son vol est plus silencieux que celui de bien d’autres espèces de moustiques. Dans une zone où les hôtes à piquer sont nombreux, l’anophèle ne parcourt pas plus de quelques centaines de mètres entre le lieu de ponte et le lieu de son repas de sang. Mais il peut voler jusqu’à 5 kilomètres lorsqu’il ne trouve pas de cible à proximité. Il vole de préférence la nuit aux heures humides, pour éviter de trop se déshydrater. Mais il arrive qu’il entre dans la maison aux heures de la journée.

-  La cible de l’anophèle

L’anophèle est attiré par les odeurs mais aussi par les couleurs sombres, la chaleur, le CO2. La piqûre est indolore sur le moment. Selon les espèces, il préfère piquer soit les hommes, soit les animaux.

-  Les heures de piqûre

Les anophèles femelles piquent toute la nuit, même si la plupart des espèces piquent majoritairement en deuxième partie de la nuit (après minuit). Dans tous les cas le risque existe du coucher au lever du soleil.

-  Le lieu de la piqûre

Les moustiques prennent leur repas soit à l’intérieur des maisons (endophage), soit à l’extérieur (exophage). La plupart des espèces vectrices sont endophages.

-  Le lieu de repos

Après la piqûre, s’il n’est pas dérangé, l’anophèle femelle se repose pendant 24 heures pour digérer son repas de sang : dans la maison (endophile), de préférence dans des coins sombres et humides, sur les murs, sous les meubles ; ou à l’extérieur (exophile).

Quelques précisions

Les anophèles ne s’accouplent qu’une seule fois au cours de leur vie. Après accouplement, la vie de l’anophèle femelle suit des cycles de deux ou trois jours, rythmés par la ponte et la recherche d’un repas de sang pour les besoins de sa reproduction. L’anophèle pique donc tous les deux ou trois jours. Les anophèles se nourrissent des sécrétions sucrés des plantes. Les anophèles mâles ne piquent pas.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.