Fiche d’information sur le paludisme : la maladie

jeudi 31 mai 2012
par  Yendilo fimba

COMMENT COMPRENDRE LE PALUDISME ? La maladie.

Le paludisme est une maladie parasitaire grave, multiforme, parfois mortelle. Les différentes formes d’accès palustres peuvent être classées en deux catégories principales : les accès simples et les accès graves. Les accès simples sont caractérisés par différents symptômes : fièvre, fatigue, maux de tête, troubles digestifs. Les accès graves sont à l’origine de diverses complications potentiellement mortelles.

  • L’ACCES SIMPLE

Il se caractérise par une fièvre brulante, intense et courte (accès de quelques heures), qui s’accompagne le plus souvent de fatigue, de maux de tête, de frissons puis de sueurs, parfois de diarrhées, de nausées ou de vomissements.

NB :Les symptômes digestifs et gastriques (vomissements et diarrhées) se retrouvent surtout chez les enfants. La répétition des accès simples affaiblit l’’organisme et augmente progressivement la taille de la rate.

  • L’ACCES GRAVE

L’accès grave est caractérisé par une ou plusieurs complications : anémie sévère, coma, convulsions généralisées, hypoglycémie, œdème pulmonaire, insuffisance rénale, infection sévère, hémorragies. Les accès graves sont presque exclusivement le fait de P. falciparum, parfois de P. vivax. Un accès simple à P falciparum est susceptible d’évoluer en un accès grave en quelques jours, parfois même en quelques heures. Si cette évolution est rare chez le sujet adulte vivant en zone d’endémie, elle est plus fréquente chez l’enfant ou le sujet non-immun (prémunition non établie. Parmi les accès graves, le neuropaludisme est le plus caractéristique. Les globules rouges parasites vont obstruer les vaisseaux sanguins irriguant le cerveau entraînant comas, convulsion et anomalies motrices. Il est toujours à l’origine de nombreux décès malgré les soins les plus appropriés.

NB : Les accès graves pourraient être évités si tout accès simple était correctement pris en charge dans des meilleurs délais ‘moins de 24 heures).

-  CHARGE PARASITAIRE ET DECLENCHEMENT DE L’ACCES PALUSTRE

Un sujet dit « neuf » (n’ayant jamais été infecté auparavant) tombera malade à la moindre infection par le parasite. En revanche, dans les zones d’endémie, les sujets adultes supportent le plus souvent la présence du parasite sans être malades. Ils ne tomberont malades que lorsque cette charge parasitaire dépassera un certain niveau, variable selon les individus. Divers facteurs conditionnent le déclenchement et la nature de l’accès : degré d’immunité du malade, âge, constitution génétique, espèce du parasite.

Paludisme –infection et paludisme-maladie  : Les sujets semi-immuns, grâce à leur immunité, peuvent être porteur de parasites sans être malades : on parle alors de paludisme-infection par opposition au paludisme-maladie (accès palustre).

Quelques précisions :

-  La probabilité et le temps de passage d’un accès palustre simple à un accès grave dépendent du sujet (caractéristiques immunitaires, génétiques…).
-  En cas de non prise en charge, le paludisme grave entraîne le décès en quelques heures.


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.