Communication du Directeur de l’Education Environnementale du Burkina lors de la session de formation sur l’ EDD.

mardi 27 mars 2012
par  Yendilo fimba

INTRODUCTION

En 2000, le Burkina Faso fut le premier pays dans la sous-région à formuler un plan de développement basé sur la mise en œuvre d’une stratégie de réduction de la pauvreté(CSLP) avec une forte concentration sur les secteurs sociaux (Éducation, Santé). En 2003, conformément à ses engagements de procéder à une révision du document tous les trois ans, il a élaboré une nouvelle génération du CSLP pour prendre en compte l’ensemble des secteurs prioritaires de développement. Le CSLP est devenu ainsi le document de référence de toutes les interventions en matière de développement.

Au plan national, cela devrait se matérialiser par la prise en compte de la vision de développement à long terme telle que définie dans la Vision « Burkina 2025 », du schéma national d’aménagement du territoire (SNAT) et des programmes nationaux (politiques sectorielles, projets et programmes, etc.).

Au plan international, l’ensemble des engagements internationaux, continentaux, régionaux, sous régionaux auxquels le Burkina Faso a souscrit (OMD, NEPAD, MAEP, etc.) seront également pris en compte. Par ailleurs, le Burkina Faso devrait tirer leçon des conséquences des différentes crises (alimentaire, énergétique et financière) qui ont marqué l’environnement économique mondial.

Après neuf(9) années de mise en œuvre du CSLP, le gouvernement burkinabé s’est rendu compte qu’il a certes permis de réaliser des progrès en matière de gestion de l’économie, mais ces progrès n’ont pas permis de réaliser pleinement les objectifs quantitatifs de développement, notamment la réalisation d’une croissance forte et la réduction significative de la pauvreté.

Aussi s’est–il avéré nécessaire de revisiter le CSLP afin de favoriser l’accélération de cette croissance au regard du rythme actuel de la démographie, véritable condition pour réduire durablement la pauvreté et engager le processus d’un développement durable.

La volonté de réaliser cette vision de long terme justifie l’adoption du « Document de Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable pour la période 2010-2015 » qui vise une croissance économique qui induit un accroissement significatif du revenu réel des ménages et une augmentation des biens et services dont les agents économiques peuvent disposer sans entamer le patrimoine national pour les générations futures.

Pour préparer le terrain et donner plus de chance à l’implantation du développement durable, quoi de plus logique que de se tourner vers l’école, structure chargée de du développement des compétences et de l’éducation à tout âge.

LE DEFI A RELEVER : le Développement Durable

Le développement durable s’entend des progrès quantitatifs et qualitatifs dans toutes les sphères de la société. Il s’agit d’un développement qui allie l’efficacité économique, l’équité sociale, la préservation de l’environnement (notamment un cadre de vie vivable) à une gouvernance avertie et responsable. Il s’agit d’assurer une croissance économique robuste suffisamment forte pour permettre de réduire la pauvreté et de réaliser les investissements nécessaires à la mise



Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.