Fiche conseil pour le personnel scolaire

mercredi 25 avril 2012
par  Christian Payeur

Quelques repères pour rendre son école verte

Fiche-conseil pour le personnel scolaire

Rêver le monde dans lequel nous désirons vivre et nous donner les moyens d’y parvenir, voila ce que vise l’éducation relative à l’environnement en vue du développement durable (EREDD). Choisir de devenir une école verte, c’est amorcer avec les jeunes et les adultes une réflexion sur le monde qui nous entoure et sur les valeurs qui l’animent. C’est chercher à le comprendre, à le définir ensemble tel qu’on le souhaite. Mais, c’est surtout former des citoyennes et des citoyens critiques et responsables en mesure de passer à l’action pour que ce monde soit à la hauteur de leurs aspirations.

Devant les importants défis humains que pose le monde actuel, ce projet apparaît d’une urgente nécessité ! Pour quiconque porte un regard lucide sur l’héritage environnemental, social, économique et culturel que l’on s’apprête à léguer aux générations futures, des constats s’imposent. Ici et ailleurs, partageant une seule et même planète aux ressources et à l’espace limités, il nous faut apprendre à mieux vivre ensemble, en paix et en harmonie avec la nature.

Vivre ensemble, c’est faire siennes les valeurs de solidarité et de démocratie. Vivre en paix, c’est défendre les valeurs pacifistes. Vivre en harmonie avec la nature est au cœur même des valeurs écologiques. Devenir une école verte, c’est promouvoir un monde plus écologique, plus pacifique, plus solidaire et plus démocratique.

Un monde écologique

L’écologie propose une certaine « vision du monde ». C’est penser globalement en agissant localement. En tant que science, elle s’appuie sur la connaissance des relations qui existent entre les espèces, les individus d’une même espèce et leur environnement. Appliquée à l’être humain, l’écologie suppose une critique des mécanismes qui gèrent l’activité humaine, une prise de conscience de l’impact de cette activité sur l’environnement et, en retour, des modifications qu’entraînent ces changements sur l’être humain. Aspirer à un monde écologique, c’est apprendre à reconnaître sa responsabilité à l’égard de son milieu physique et apprendre à vivre en symbiose avec la nature. Un monde pacifique

Le pacifisme, c’est un engagement à atteindre ses objectifs par des moyens non violents ou non agressifs. Sur le plan individuel, c’est reconnaître à chaque être humain le droit de vivre en sécurité et de répondre à ses besoins fondamentaux. C’est s’opposer à toute action qui priverait autrui de ces droits inaliénables. Sur le plan collectif, c’est veiller au respect des droits de la personne, assurer l’accès universel à l’eau, à l’air, à la nourriture, aux soins médicaux et à la justice sociale. C’est s’opposer à la violence et à la guerre entre les groupes humains, que ce soit pour des motifs ethniques, religieux, idéologiques, liés au genre ou à l’appropriation des ressources. C’est tendre à l’instauration d’un régime de paix internationale permanente. Un monde solidaire

Être solidaire, c’est tenir compte des liens qui nous unissent à nos semblables et à notre environnement social, écologique et culturel. C’est réaliser qu’il existe entre les êtres humains une dépendance réciproque et une responsabilité mutuelle qui font en sorte que ce qui arrive à l’un se répercute sur l’autre ou sur les autres. Cette solidarité s’exerce aussi entre les générations, les générations présentes ayant à la fois une dette envers celles qui les ont précédées et un héritage à transmettre à celles qui suivront. C’est aussi reconnaître l’existence d’un bien commun à partager équitablement entre tous les êtres qui peuplent la planète. C’est défendre les systèmes mis en place pour répartir la richesse commune et assurer la protection des plus démunis.

Un monde démocratique

La démocratie, c’est fournir aux gens un moyen de vivre ensemble de façon bénéfique à chacun. C’est un système où les individus peuvent changer de dirigeants de façon pacifique et où le gouvernement a le droit de gouverner parce que le peuple lui a conféré ce droit. Son bon fonctionnement repose sur le principe de l’égalité des droits, des chances et du traitement et sur le respect d’un certain nombre de libertés fondamentales comme la liberté de pensée, d’expression ou d’association. Lutter pour un monde démocratique, c’est s’opposer à l’arbitraire, à l’injustice, à la corruption, aux inégalités, à la compétition, au pouvoir de l’argent. L’apprentissage des droits et des responsabilités et la participation à la vie de la cité et au façonnement du bien commun sont essentiels à l’exercice de la citoyenneté.

De tout temps, l’école a été, avec la famille, l’un des principaux lieux de transmission des valeurs de la société. Dans le contexte actuel, elle doit faire plus. Elle doit devenir un lieu de transformation sociale, un endroit où l’on rend l’avenir possible. Cela implique certes d’instruire, d’éduquer, de réfléchir, mais surtout d’agir. On apprend vraiment bien dans l’action.

Les 7 « R »

Sept grands principes permettent de structurer l’action au sein d’une école verte :

  • Réduire la consommation des ressources (économiser le bois, l’eau, le papier, etc.)
  • Réutiliser les biens (nettoyer, réparer, entretenir, créer, etc.)
  • Recycler les produits (valoriser, composter, donner une nouvelle vie, etc.)
  • Réévaluer nos systèmes de valeurs (résoudre ses conflits pacifiquement, réaffirmer l’importance des relations humaines et de la solidarité, privilégier l’être plutôt que l’avoir, etc.)
  • Restructurer nos systèmes économiques (penser développement communautaire, coopération, échanges équitables, etc.)
  • Redistribuer les ressources (partager, soutenir les plus démunis, investir dans le bien commun, etc.)
  • Un grand « R » chapeaute le tout, le Respect (respect de la vie, de soi, de l’autre, de l’environnement)

Agir au sein d’une école verte, c’est promouvoir les 7 « R » et mener des actions écologiques, pacifiques, solidaires et démocratiques à divers échelons.

• Agir au sein de la classe, c’est faire de ce lieu un milieu sain où il fait bon vivre en le gardant propre et sécuritaire, en invitant les élèves à y amener des plantes et à en prendre soin. C’est encourager les élèves à travailler en équipe et en coopération, à respecter les autres, les différences et le bien public. C’est donner la parole aux filles et aux garçons et les impliquer également dans la prise de décisions sur les sujets qui les concernent en leur proposant, par exemple, de se doter d’un code de vie. C’est préserver les ressources en réduisant la consommation de papier et de l’eau, en réutilisant le matériel, en recyclant les produits, en faisant du compostage, etc.

• Agir au sein de l’établissement, c’est veiller au respect du bien public, planter des arbres et des fleurs autour de l’école pour l’embellir, la rendre attrayante aux yeux de toutes et tous et assurer une meilleure qualité d’air. C’est installer des poubelles autour de l’école et dans les classes afin d’assurer la propreté des lieux. C’est aussi mettre en place des mécanismes de solidarité entre les élèves (aide aux devoirs par les pairs, jumelage d’élèves plus âgés avec des plus jeunes), donner aux élèves un droit de cité dans la vie de leur établissement (mise en place d’un parlement étudiant, d’un comité vert d’élèves et d’enseignants, d’un code de vie pour l’ensemble des élèves). C’est rendre visible les actions des élèves pour un monde meilleur en affichant leurs réalisations ou bien des photos illustrant les actions positives en EREDD faites par les élèves. C’est aussi impliquer les parents des élèves dans les activités et les décisions de l’école et travailler en partenariat avec différents organismes de la communauté.

• Agir en ouverture sur la communauté, c’est organiser des sorties pour découvrir le milieu et les problèmes qu’il rencontre, proposer aux autorités de la communauté des mesures d’amélioration du milieu et engager les élèves dans des actions concrètes comme le nettoyage des berges d’une rivière, d’un parc ou la réalisation de petits travaux communautaires. C’est poser des gestes pour aider les gens de la communauté en situation de pauvreté et de vulnérabilité ou créer un jardin communautaire pour sensibiliser les élèves à la saine alimentation. C’est profiter des ressources éducatives du milieu en visitant des lieux culturels, des entreprises ou en invitant des experts à venir rencontrer les élèves pour leur parler de leur travail, leurs recherches, leurs rêves. C’est aussi sonder les membres de la communauté sur des enjeux qui les tiennent à cœur, faire connaître à la communauté ce que l’on a appris en organisant des campagnes de sensibilisation sur différents thèmes touchant l’EREDD.

Agir en ouverture sur le monde, c’est rendre les élèves curieux de ce qui se passe ailleurs sur la planète. C’est les amener à connaître les aspirations des jeunes d’autres coins du monde, à découvrir les défis qu’ils ont à relever, à comprendre comment fonctionne le monde, comment cela nous touche ou nous offre des opportunités d’agir.

En somme, une école verte, c’est un établissement où l’on pense globalement et où l’on agit localement pour favoriser un avenir viable. Il s’agit d’un endroit où l’on pose des gestes concrets et continus susceptibles de contribuer à la construction d’un monde plus écologique, plus pacifique, plus solidaire et plus démocratique. C’est un établissement qui valorise l’engagement des jeunes et des adultes en le faisant connaître et reconnaître socialement. C’est un établissement qui s’ouvre à la communauté et au monde et qui affiche, avec fierté, ses réalisations et ses actions, si petites soient-elles !

Ce texte constitue une version adaptée d’extraits écrits par Jean Robitaille et tiré d’un document , intitulé Éducation à l’environnement en vue d’un développement durable - Guide d’activités pédagogiques en éducation environnementale en vue du développement durable (EEDD) destiné aux jeunes de tous les cycles d’enseignement du Mali, CSQ-SNEC, 2011.


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Premier stage

Le premier stage en EDD a lieu du 26 au 30mars 2012 à Ouagadougou.